VOYAGE DES ANCIENS

Le 28 septembre 2017, nos anciens ont pu participer à une escapade rémoise. Au programme : une visite de la biscuiterie Fossier, avec dégustation de petits gâteaux, suivi d’un déjeuner quasi gastronomique, juste à côté de la place royale. Après avoir fait bombance, nous avons visité le palais du Tau, magnifique et empreint d’histoire, et bien sûr nous n’avons pu résister à admirer  la cathédrale : un voyage à refaire tant il a plu à nos anciens !

    

 

Impasse des Mésanges

Un petit aperçu de l’impasse des Mésanges :

Avant                                                                    Après

 

En espérant que ces travaux ont satisfait les résidents de cette impasse qui en avaient grand besoin.

 

Fête de la nature à l’espace naturel de la Conge

Ils étaient nombreux au rendez-vous le 20 mai 2017 pour une jolie balade pédestre sur l’espace naturel de la Conge. C’était l’occasion de découvrir de magnifiques panneaux pédagogiques, conçus par le Conservatoire d’espaces naturels, et concernant la faune et la flore présentes sur le site. Tout au long du parcours, la chorale La Soupape nous a fait entendre ses chants joyeux et nous avons découvert des œuvres originales et poétiques dans ce cadre bucolique.

La matinée s’est conclu autour d’un verre, dans la convivialité et en musique !

Charte phytosanitaire

Afin de nous conformer à la loi du 6 février 2014, nous allons progressivement abandonner l’utilisation de produits phytosanitaires tels que les pesticides dans l’entretien des espaces verts et des voiries. L’interdiction a été avancée au 1er janvier 2017. Pour les particuliers, la vente de ces produits sera interdite à cette même date.

C’est la raison pour laquelle, en concertation avec la commune de Nesles, nous allons faire l’acquisition d’une désherbeuse. Cet achat mutualisé permet d’en partager le coût y compris les frais d’entretien et de maintenance.
Si cet abandon implique le retour d’une certaine forme de biodiversité, il aura aussi pour conséquence des agents municipaux davantage mobilisés, en termes de temps, sur l’entretien manuel et mécanique des espaces verts.

À l’instar des communes et villes qui ont déjà mis en place une charte phytosanitaire, nous redécouvrirons peut-être certaines variétés de fleurs champêtres comme le renommé pissenlit qui surgira d’une brèche du macadam ou entre les pavés… On ne leur en voudra pas car prendre soin de la nature, c’est aussi prendre soin de notre santé !