Charte phytosanitaire

Afin de nous conformer à la loi du 6 février 2014, nous allons progressivement abandonner l’utilisation de produits phytosanitaires tels que les pesticides dans l’entretien des espaces verts et des voiries. L’interdiction a été avancée au 1er janvier 2017. Pour les particuliers, la vente de ces produits sera interdite à cette même date.

C’est la raison pour laquelle, en concertation avec la commune de Nesles, nous allons faire l’acquisition d’une désherbeuse. Cet achat mutualisé permet d’en partager le coût y compris les frais d’entretien et de maintenance.
Si cet abandon implique le retour d’une certaine forme de biodiversité, il aura aussi pour conséquence des agents municipaux davantage mobilisés, en termes de temps, sur l’entretien manuel et mécanique des espaces verts.

À l’instar des communes et villes qui ont déjà mis en place une charte phytosanitaire, nous redécouvrirons peut-être certaines variétés de fleurs champêtres comme le renommé pissenlit qui surgira d’une brèche du macadam ou entre les pavés… On ne leur en voudra pas car prendre soin de la nature, c’est aussi prendre soin de notre santé !